Rémi Saillard

Né en 1960 dans le Jura, Rémi Saillard, il vit actuellement à Strasbourg. Après avoir obtenu son diplôme de l’école des Arts décoratifs de Strasbourg en 1986, il travaille dans une agence de publicité.  Puis il se tourne vers l’illustration jeunesse et travaille pour la presse jeunesse (Bayard, Milan, Fleurus…) et l’édition (Bayard éditions, Gallimard, Nathan, Syros, Elan vert, Didier jeunesse ou Gautier-Languereau…)  Il a publié près d’une centaine de titres.  Parmi les derniers : « Malok » de Gilles Baum (Gautier-Languereau, 2019), « Le corbeau et le renard (ou presque) » de René Gouichoux (Nathan, 2019), «  La véritable histoire de l’apprenti sorcier» de  Jean-Pierre Kerloch(Didier jeunesse, 2016) ou « Drôles de locataires dans l’abécédaire «  de Bernard Villiot (Elan vert, 2018).

 

Passionné de jeu vidéo, Antoine se retrouve piégé dans un monde effrayant entre zombies et vampires. Les illustrations  reprennent ou s’inspirent des éléments du triptyque « La tentation de Saint-Antoine » de Jérôme Bosch. Le monde contemporain croise ainsi l’œuvre pour en permettre la découverte  ainsi que celle de l’artiste. (« La tentation des ténèbres » de Christine Beigel, Elan vert, 2016).

http://remi-saillard.com/


Les ouvrages sélectionnés pour le festival :

 

Drôles de locataires dans l’abécédaire

texte de Bernard Villiot      (Elan vert, 2018)

 

Un abécédaire loufoque, poétique, joyeux pour s’amuser avec la langue.

 

 

Le loup a un secret

texte de Brigitte Delpech    (Elan vert, 2019)

Le loup a un secret. Il ne veut en parler à personne. Pas facile quand tant de monde passe vous voir…

 

 

 

Faim de loup

texte d’Eric Pintus    (Didier jeunesse, 2019)

Le lapin ose se moquer du loup piégé dans un trou. Est-ce bien prudent ?  un conte à l’humour noir…

 

 

 

On y va papa !

texte de Praline Gay-Para      (Didier jeunesse, 2019)

Jo est content d’aller à la pêche avec papa. Mais c’est si long d’attendre qu’il souhaite disparaître. Et hop ! le voilà dans une cacahuète !

 

 

 

Un monde

texte de René Gouichoux        (Didier jeunesse, 2018)

Dans ce monde, les verts d’un côté, les bleus de l’autre. Après la rencontre, c’est la guerre !