Clotilde Perrin

Je suis née dans les Vosges en France. Mon père faisait du papier à la main, ma mère dessinait. Et dans cette montagne, on peut rencontrer des bêtes sauvages comme des êtres imaginaires. Les sapins sombres des forêts vosgiennes m’ont inspirés plus d’une fois. De mon enfance, je garde aussi un souvenir fantastique d’avoir lu « Porculus » d’Arnold Lobel, « Jacko » de John S. Goodall, « Charlie et la Chocolaterie » de Roald Dahl, et « L’Histoire sans fin » de Michael Ende. J’ai été également terrifiée par les monstres d’Etienne Delessert et les tableaux de Jérôme Bosch . Ainsi a commencé mon voyage dans les images et l’envie de les partager. (Clotilde Perrin) . En tant qu'illustratrice, elle a publié récemment «Dans les yeux de Nawang» de Jean-François Chabas ( Albin Michel jeunesse, 2019), «Pourquoi les grenouilles annoncent-elles la pluie?» de Geneviève Laurencin, (Père Castor-Flammarion, 2019) ou «La petite sœur du chaperon rouge» de Didier Lévy (Milan , 2019). En tant qu'auteure, elle aime concevoir des livres animés, à flaps ou pop-ups: «Dans sa valise» ou «La maison de madame M» (Seuil jeunesse, 2020), mais aussi des albums tel que «Vite, vite, vite!» (Rue du monde, 2019).

Le chaperon rouge, après sa victoire sur le loup, a de grands projets: elle veut construire un parc d’attractions «le chaperonrouge land» dans la forêt. Mais Carlotta, sa petite sœur n’est pas d’accord, pas plus que les fées, les nains et autres personnages de contes qui vivent dans la forêt..(«La petite sœur du chaperon rouge» de Didier Lévy. Milan , 2019.

Quelques titres pour découvrir son univers

Dans sa valise (Seuil jeunesse, 2020

Dans une petite maison, un petit bonhomme prépare sa valise. Il part en voyage et de montagne en océan, il va de découverte en découverte et le lecteur aussi en soulevant les flaps au fil des pages.

La maison de Madame M. (Seuil jeunesse, 2019)

Entre languettes à tirer et volets à soulever, une visite très inquiétante d'une maison hantée, pleine de surprises.

A l'intérieur des méchants (Seuil jeunesse, 2018)

Qu'y a-t-il dans le ventre et la tête du loup, de l'ogre et de la sorcière ? Vous le saurez en ouvrant les volets, et en découvrant ce que cachent les tirettes de cet album grand format.

Dans les yeux de Nawang de Jean-François Chabas (Albin Michel, 2019)

Entre languettes à tirer et volets à soulever, une visite très inquiétante d'une maison hantée, pleine de surprises.

Vite Vite Vite ! (Rue du monde, 2019)

Après les premières pages sur les chapeaux de roue, sans reprendre souffle, le rythme s 'aapaise et c'est la découverte des bons moments, des jolies choses et de la joie de prendre son temps. (Sélection DMTL)

Interview de Clotilde Perrin

Après le succès d ’À l’intérieur des méchants (10000 ex. vendus), Clotilde Perrin nous révèle tous les trucs et astuces des gentils des contes. Avec ses flaps à soulever et ses systèmes à activer, À l’intérieur des gentils (pas si gentils…) dévoile les ruses diaboliques qui permettent aux héros de triompher des méchants, ce qui se dissimule sous leurs costumes et dans leurs besaces ! Clotilde revient sur les secrets de fabrication de cet album hors normes.

Comment est né ton projet de grands albums animés sur les personnages des contes ?
Clotilde Perrin: Parfois, on aurait bien envie de savoir ce qu’il y a à l’intérieur des individus. J’aime la complexité des gens, leurs ressentis ; je suis curieuse de connaître leurs émotions. Par exemple, j’adore le film de Michel Gondry, Eternal Sunshine of the Spotless Mind, où le Dr Mierzwiak extirpe une partie de la mémoire de Joël. On rentre alors dans son cerveau. Une nuit, j’ai eu l’envie de faire une maquette en papier à partir de cette idée. Par la suite, le projet s’est précisé. Je voulais prendre des personnages connus de tous et les contes se sont imposés. Et si on pouvait rentrer à l’intérieur du loup ? dans sa tête ? savoir comment il fonctionne ? Que pourrait-il bien y avoir dans son cœur ?

On retrouve dans chaque personnage des références à une multitude de contes précis. T’es-tu basée sur un travail de recherche ? Pourquoi avoir fait ce choix ?
Clotilde Perrin : Oui, j’ai lu et relu une quantité astronomique de contes. Et ce n’était pas pour me déplaire. Tous les textes des frères Grimm aux éditions Corti, ceux traduits aussi par Armel Guerne, tous les textes de Perrault, l’anthologie d’Andersen, sans oublier les contes russes. J’ai fait ce choix pour que mes personnages soient exacts, pour les connaître au mieux. Maintenant, je connais le loup comme ma poche. C’est avec une amie qui a fait des études en psychologie, Maya Marconnet, que nous avons dé- crit chaque personnages de contes. Nous les avons décortiqués, nous avons cherché leurs névroses, leurs angoisses, leurs peurs comme s’ils étaient des patients à soigner.

La conception des livres est particulièrement originale. Comment inventes-tu tous ces systèmes ?
Clotilde Perrin : Je tâtonne beaucoup, je découpe, je colle, je troue, je colle. C’est une étape joyeuse car je peux inventer ce que je veux. Parfois, certains systèmes sont mal foutus. Mais je travaille avec une ingénieur papier, Emma Giuliani de l’atelier Saje. Il y a beaucoup d’allers-retours entre nous. Je réalise plusieurs maquettes en papier afin de pouvoir les manipuler et c’est grâce à Emma que mes systèmes se perfectionnent….

Extrait de “Coup de cœur des éditions Seuil jeunesse ” A l’intérieur des gentils ” interview de Clotide Perrin ”  Citrouille hebdo  19/02/2018

Pour lire l’intégralité de l’interview : http://librairies-sorcieres.blogspot.com/2018/02/coup-de-coeur-editeur-des-editions.html

Nous contacter