Gérald Guerlais

Né en 1974, diplômé de l'école nationale des arts appliqués et des métiers d'art en 1998, il a travaillé dans l'évènementiel, le jeu-vidéo et le dessin-animé. Endossant épisodiquement une casquette de directeur de collection indépendant, il a supervisé les collectifs Sketchtravel, une trilogie des Déclaration des droits des Enfants, des Femmes et de l'Homme illustrés pour les éditions du Chêne, collaboré à la relance de la collection des petits livres d'or chez les éditions des deux coq d'Or. Depuis plus de dix ans il est publié chez Hachette Enfants (la série des Aldebert raconte), Deux Coqs d'Or (la série des Papa Bisous avec Karine Amiot) Gautier-Languereau (Quand Je serai Reine, Anne-Pourrie, la sorcière sous ton lit avec Emilie Chazerand, La Belle aventure en tant qu'auteur et illustrateur), Flammarion (Les Petits Monstres avec Fabrice Colin) Poulpe Fictions (Série des Kradocs avec Cécile Alix), Sarbacane (Les Esprits de L'Escalier avec Clémentine Beauvais) Fleurus, Milan, Auzo, Bayard. Pour la presse, il illustre mensuellement dans le magazine L'Oeil. En amont de ses activités d'illustrateur, il supervise actuellement le collectif international www.duosbooks.com au profit de la fondation Epic.

La fête traverse traditionnellement presque tous les ouvrages jeunesses de Gérald Guerlais. Retrouvez dans nombreux de ses albums des variations de la fête où les personnages se rassemblent et célèbrent l’amitié. (Papa Bisous, Les Kradocs, Les Esprits de l’escalier, etc.)

Quelques titres pour découvrir son univers

Les esprits de l'escalier de Clémentine Beauvais (Sarbacane, 2020)

A Paris, une histoire d'amour entre deux fantômes : lui, mort depuis 118 ans et elle fraîchement décédée dans laquelle l'esprit d'escalier s'invite. Des illustrations élégantes, pleines de clins d’œil et de chats. (sélection DMTL)

Anne pourrie, la sorcière sous ton lit d'Emilie Chazerand (Gautier Languereau, 2020)

Depuis qu'Annie Pourrie, la sorcière qui adore embêter les enfants désobéissants et désordonnés, habite sous son lit, la vie d'Edgar est un enfer !

La belle aventure (Gautier Languereau, 2020)

Un petit garçon et son grand père partent pour un voyage extraordinaire, rempli d'amour, de transmission et de poésie.

Le concert de Métal d'Aldebert (Hachette, 2020)

Les Killing Potatoes mettent le feu à l'anniversaire de Léo ! Les voleurs en profitent pour entrer chez les voisins,... un livre CD.

Les vacances de Papa bisous de Karine -Marie Amiot (Deux coqs d'or, 2018)

Même en vacances, Papa bisous a plein de bisous à faire à ses sept oursons !

" Les esprits de l'escalier " de Gérald Guerlais

A propos de « Les esprits de l’escalier » de Clémentine Beauvais illustré par Gérald Guerlais ( Sarbacane)

De vos dessins illustrant les coins et recoins de la ville de Paris émanent une certaine douceur et poésie. Quelle en a été l’inspiration ?
GG : Des balades dans le Paris haussmannien, les quartiers de l’Odéon, des alentours du Jardin du Luxembourg et du Marais. A plusieurs heures différentes de la journée, le matin dès l’aube ou bien au crépuscule. Et puis le Paris rêvé de Jean-Jacques Sempé ou les comédies musicales comme « Un Américain à Paris ».

Entre la série des « Les petits monstres » et la « Déclaration universelle des droits de l`enfant » que vous avez illustrées, vous semblez avoir développé une identité graphique singulière. Comment avez-vous appréhendé la réalisation des dessins pour « Les Esprits de l`escalier » ?
GG : Il est toujours recommandé d’avoir un seul style très identifiable et constant. Personnellement, chaque collaboration m’inspire pour explorer des écritures différentes, adaptées au thème et qui entrent en résonance avec le ton de l’autrice. Pour Les Esprits de l`escalier, une ligne légère et élégante s’est imposée, afin qu’elle dialogue avec la délicatesse et l`espièglerie de l’histoire de Clémentine. Clémentine encourageait cette tendance qu`elle avait notée dans mon travail pour le magazine « L`Œil » où j`illustre mensuellement. Emmanuelle Beulque, Fred Lavabre et Xavier Vaidis, chez Sarbacane, m`ont aussi accompagné vers cette esthétique avec bienveillance.

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans le fait de dessiner ou d’écrire pour la jeunesse ?
GG : Déclencher des émotions. Susciter la curiosité. Bousculer les conventions. Tordre le cou aux a priori. Ouvrir sur des univers insoupçonnés. Nourrir l’imagination.

Extrait de « Quelques questions à propos de L’esprit de l’escalier » interview croisée de Clémentine Beauvais et Gérald Guerlais, 12/02/2020
Pour lire l’ensemble de l’interview : https://www.babelio.com/auteur/Gerald-Guerlais/220344

Nous contacter